Tipeee
ZeMarmot

ZeMarmot

Created at 4 Apr. 2016 - Contact

Travail en cours: de l'animatique à l'animation

- 0
  • [ français  — English below]

    Alors que nous sommes en pleine étape d'animation, on s'est dit que vous aimeriez un peu en savoir plus sur cette étape de production. Comment passe-t-on d'images statiques à images animées?

    Storyboard, puis Animatique

    Nous avons déjà parlé en long, en large et en travers de ces étapes, donc nous n'allons pas épiloguer. Nous vous conseillons de lire les blog posts des mois passés pour en savoir plus. Ce sont les étapes des images "purement statiques" type BD (storyboard) puis d'images statiques projetées en vidéo (animatique).

    Key Framing

    Avec le numérique, le sens terme "keyframe" a changé plusieurs fois. Ainsi dans les vidéos formats, on entend par "keyframe" une image qui est complète dans le flux vidéo, en oppositions aux images partielles qui n'ont de sens qu'associés à une keyframe précédente. Dans l'animation 3D ou vecteur, on va en général nommer keyframe les positions extrêmes dans une transition (mouvement de personnage par exemple), dont les positions intermédiaires sont calculées par un algorithme (interpolation ). C'est plus ou moins la définition donnée par Wikipedia pour une keyframe: "A key frame in animation and filmmaking is a drawing that defines the starting and ending points of any smooth transition."

    Cette définition est cependant un peu trop "mécanique", liée aux méthodes modernes d'animer avec la 3D et le dessin vectoriel (ce n'est pas totalement vrai même avec ces techniques, mais avec un peu de paresse, en découvrant la magie de l'interpolation algorithmique, cela paraît être la définition pour beaucoup). Les keyframes sont en fait simplement des "images importantes", ce qui est déterminé totalement subjectivement. Le Keyframing est donc une part de l'art de l'animateur, plutôt qu'une science. Bien sûr, très souvent, les keyframes sont des débuts/fins de mouvement, mais ce n'est pas une vérité absolue. On les appelle aussi parfois les "poses clés"; il s'agit donc des poses que l'animateur juge comme importante pour rendre le mouvement juste, de manière totalement partiale comme pour tout œuvre.

    Animation Pose à Pose vs Straight Ahead

    Il y a 2 principales logiques pour animer. La première méthode consiste à décomposer le mouvement en poses clés (keyframes) dans un premier temps. Dans le second temps, quand vous êtes content du résultat, you pouvez ajouter les images intermédiaires (inbetweens). C'est la méthode pose à pose.

    Dans un gros studio, les keyframes sont généralement dessinées par les animateurs expérimentés. Puis les assistants (animateurs juniors) dessineront les inbetweens après coup. Cela permet un peu plus de partage de travail, d'efficacité et de multi-tâche. Pour ZeMarmotmalheureusement, Aryeom fait toutes les étapes elle-même, puisque nous n'avons pas le financement pour engager plus d'artistes pour l'instant.

    L'autre méthode s'appelle en anglais "Straight Ahead" et consiste à dessiner les images successivement les unes après les autres, sans décomposition préalable. Cela rend le planning de la séquence plus difficile et le timing est bien plus difficile à gérer. Il est également plus probable que vous gâcherez des dessins avec cette méthode. Néanmoins certains animateurs aiment la liberté apportée et aussi le manque de planification peut permettre des mouvements moins parfait, moins mécanique et donc plus réalistes. Il s'agit de reproduire les êtres vivants dans toute leur splendeur de parfaite imperfection!

    En observant Aryeom travailler, on peut constater qu'elle utilise régulièrement l'une ou l'autre méthode. Cela dépend des séquences.

    Conclusion

    Nous espérons que vous aurez apprécié ce petit aperçu dans le monde de l'animation et le travail de l'animateur. Nous espérons également que la petite vidéo attachée vous aura intéressés. Nous l'avons choisie pour vous montrer diverses étapes de la même section de scène, l'une après l'autre, puis côte-à-côte.

    Vous remarquerez aussi que nous avons tendance à montrer toujours les mêmes sections du travail car nous souhaitons vous éviter le moins possible de spoiler, ce qui gâcherait le visionnage final. :-)

    Amusez-vous bien!


    Équipe de ZeMarmot

  • [ English ]

    While production on the animation is still going full-steam, we thought we could show what exactly this is about. How do you go from static images to animated ones? Well this is all like progress layers, one step after another.

    The Storyboard, then the Animatics

    We have already talked about these at length so we won't do it again. Feel free to check out our previous blog posts on the topic. These are the first 2 layers: comics-like static images (storyboard), and static images displayed in video (animatics).

    Key Framing

    In the digital world, "keyframes" is used with different meaning. On video formats, it is usually used to distinguish a standalone image in the stream with partial images which cannot be displayed by themselves. On 3D or vector animation software nowadays, it is usually used as extreme points in smooth transition which are computed by algorithm (interpolation). This is more or less the definition given by Wikipedia: "A key frame in animation and filmmaking is a drawing that defines the starting and ending points of any smooth transition."

    This definition is a little too "mechanic" and tied to modern way of animating with vector or 3D (actually it is not entirely true even in 3D and vector but this is what one might think when discovering interpolation magic). Key frames are actually simply "important images" as determined by the animator in a purely judgemental way. Keyframing is part of the art of the animator, more than a science. It is true that they are often starting/ending points of movements, but this is not a necessity. Also called sometimes "key poses", these are what the animator feels make the movement good or not, in one's guts as an artist.

    Pose to Pose vs Straight Ahead animation

    When animating, there are 2 main techniques. The first method is to decompose the movement in key poses (keyframes) as a first step. Then later, when it looks good, you complete with intermediate frames (inbetweens). This is the pose to pose method and demonstrated a bit in the above video.

    When you are a big studio, keyframes would usually be drawn by the main animators, and the inbetweens would be left to the assistants (less experienced animators). This allows to share the work with more multitasking. In ZeMarmot's case unfortunately, Aryeom does everything, since we don't have the funds to hire more artists as of yet.

    The other method is called "Straight Ahead" and consists on doing all frames one after another without prior decomposition. Timing is much harder to plan with such a technique and you may end wasting more drawing. On the other hand, some animators prefer the freedom it gives and by making movements less perfect, you can also avoid them being too mechanical (in other words, perfect movement are not always what you are looking for when you want to represent living being in their whole perfect imperfection).

    Observing Aryeom, she uses both methods, depending on the cuts, as is the case for many animators.

    Conclusion

    Hopefully you appreciate this insight on the work behind animating life, and this small video where we display the same pieces of a scene at different steps in the work-in-progress, first one after another, then side by side.

    You will notice that we mostly show always pieces of the same scene since we really want to try and avoid any spoiler as much as possible. :-)

    Have fun!

    ZeMarmot team