Tipeee
PeupleLoup

PeupleLoup

Page vérifiée Created at 24 Apr. 2015 - Contact

PeupleLoup
  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?

  • L'association Peuple Loup souhaite partager des expériences concrètes vécues lors d’observations en milieu naturel. Vivre en permanence sur le territoire d'une meute de loups permet de faire de belles rencontres parfois… mais surtout de constater la mobilité et la discrétion de ce prédateur bien différent de ce que les histoires nous racontent ! Nous sommes ensuite ravis de venir dans les écoles pour échanger avec les élèves, pour que le loup sorte de nos cauchemars et devienne notre voisin.

    Après deux projets au Canada, nous sommes dans le massif du Vercors depuis fin 2013 pour tenter d'observer une des meutes de ce parc naturel. Loin des idées reçues, le loup craint l'homme et n'est pas encore prêt à se montrer. Il a bien raison car sa présence dérange certains et le spectre de l'extermination le guette de nouveau. Nous avons besoin de temps ! Et nous avons besoin de vous pour cela.

    Nous proposons plusieurs types de contenus : l'exploration d'un territoire magnifique permet de ramener des photos à chaque « vadrouille ». Elles sont disponibles sous licence libre (Art Libre ou CC-BY-SA) dans notre galerie Flickr. Quelques vidéos sont disponibles sur Dailymotion et montrent un peu la vie en plein air. Nous publions également des compte-rendus sur les réseaux sociaux (Google + principalement, Facebook et twitter) et moins régulièrement sur notre site (mais nous cherchons à améliorer également cet aspect pour rendre plus vivant notre « vitrine »).

    Nous travaillons également sur un rendez vous régulier avec des Hangout Google +, afin de rendre les échanges plus intéressants. Les idées ne  manquent pas ! Le temps un peu plus. Et il est difficile de conjuguer une forte présence à la fois sur le terrain et sur Internet, surtout s'il faut à coté lutter pour trouver de quoi finir le mois…
  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?

  •  

    Si d'autres projets sur le loup existent, rares sont ceux qui choisissent de prendre du temps. Encore plus rares ceux qui choisissent d'englober l'environnement du loup, alors que c'est un élément essentiel pour comprendre son fonctionnement !

    Vous pouvez lire de nombreux ouvrages sur le prédateur vous expliquant sa biologie, son comportement social, ses techniques de chasse ou ses moyens de communication. Ces documents sont utiles et intéressants, mais ils ne reflètent pas l'incroyable adaptabilité du loup. Cet animal, territorial par nature, doit faire avec ce qu'il a et il apprend vite. Son territoire est il occupé par des touristes, des éleveurs, des bûcherons ? Quelles sources de nourriture a-t-il à disposition, en quelle saison ? Peut il se faciliter la vie en empruntant des chemins ou doit-il suivre les corridors naturels de la zone ? Vous avez compris le concept : vous souhaitez comprendre le fonctionnement d'une meute ? Alors vous devez connaître et fréquenter le territoire qu'elle occupe, en toute saison et sur une longue période car des événements vont forcément la forcer à s'adapter encore (la mort d'un individu, la dispersion, l'arrivée de loups extérieurs, la création d'un circuit touristique, la présence d'un barbu ?). Et même là, ce n'est pas gagné…  

    Suivre la piste

    De par la nature du loup, il est très difficile de l'observer en milieu naturel. Parce qu'il a besoin d'un grand territoire pour survivre, le loup se doit d'être mobile. Un territoire doit être marqué et défendu, ses pistes relevées et ses proies chassées. Taillé comme un marathonien, il est capable de parcourir rapidement tout type de terrain, bien plus facilement que l'homme. Aidé par des sens bien supérieurs aux nôtres, il a des repères et des itinéraires qui le guident dans ses circuits alors que nous n'avons que ses pistes (parfois), nos connaissances naturalistes et quelques suppositions. Ajoutez à tout cela la crainte de l'homme, justifiée par des siècles d'extermination, nos activités bruyantes et notre physique impressionnant (position verticale) et vous avez une bonne partie de l'équation…

    Nous voulons partager cette recherche, cette expérience unique de ne rien pouvoir promettre, de ne rien pouvoir gérer. Nous voulons vous faire découvrir ce qu'est le Sauvage, dans notre société où tout semble formaté et organisé. Nous voulons vous montrer que pas loin, à l'orée du bois, une vie existe sans nous demander notre avis. Et nous rêvons qu'un jour, l'homme accepte de partager le territoire avec ce qu'il ne contrôle pas.  Et nous rêvons également de belles rencontres quand même !

    Smooth

    Car si le loup est difficile à observer, il doit concéder quelques défauts en contrepartie de ses qualités. Parce qu'il doit connaître son territoire et s'adapter, il doit donc être curieux ! Et nous comptons jouer sur cet aspect pour faciliter les rencontres. Des hommes qui fréquentent le territoire d'une meute en France, il y en a, partout et tout le temps. Un homme qui marche sur sa piste et couche dehors, même quand il neige, même quand il gèle et qu'il vente, c'est déjà plus atypique. Assez peut être pour attiser leur curiosité. Assez peut être pour devenir, avec le temps, une source d'intérêt et mériter un détour lorsqu'un loup passe à proximité et repère l'odeur unique des chaussettes d'un barbu qui sèchent après 2 jours de macération dans de la neige printanière et bien fondante ! Et plaisanterie mise à part, nous sommes persuadés (mais ce n'est pas un faît scientifique) qu'un loup est capable, de par ses sens, d'identifier mes chaussettes de celles du randonneur occasionnel, parce que je suis là en permanence et qu'il les a senti plusieurs fois (le pauvre…).

    Beau coin de bivouac

    Mais, qui dit présence permanente dit « activité principale ». En pratique malheureusement, la vie réelle ne me permet pas de réaliser cette présence permanente à l'heure actuelle. Parce qu'il faut trouver de quoi manger et de quoi faire face aux besoins quotidiens, sans parler des soucis techniques. Les recherches de financement prennent du temps et de l'énergie. Et elles ne sont pas très fructueuses malheureusement. Ah si j'avais de belles photos de loups à montrer chaque semaine ! Mais la démarche du long terme n'est pas vraiment à la mode. C'est symptomatique de notre rapport au Sauvage d'ailleurs : consommons, servons nous, tout de suite…

    Mais si un autre mode de vie était possible ? non ? moi j'y crois et j'essaye. Essayez aussi, vous verrez, c'est enrichissant de ne pas avoir la main, de ne pas pouvoir, mais d'y croire encore.

    Que me faut il pour réellement consacrer l'essentiel de mon temps à prendre le temps ? 300€ par mois. 3600 € par an. Tout compris. Si l'association n'arrive pas à trouver cette somme par des dons, des partenariats ou d'autres moyens (vente de produits dérivés à l'étude), alors je vais devoir trouver des emplois saisonniers pour subvenir à mes besoins. Mais là, ce sera du temps en moins encore sur le terrain. Le temps, toujours une histoire de temps…


  • Quelles sont les contreparties pour les tipeurs ?

  • Déjà, et c'est le minimum, vous aurez toute ma gratitude, en plus de la satisfaction de participer à un projet d'intérêt général ;)

    Plus concrètement, Chaque tipeur sera mentionné dans les comptes rendus publiés sur les réseaux sociaux et sur le site. Techniquement, je vais voir s'il est possible d'intégrer un widget dans la sidebar du site pour montrer les derniers tipeurs par exemple. J'avoue ne pas connaître les outils disponibles à ce sujet mais cela sera fait.

    Dans le concept des futurs Hangouts G+ et pour un tip  supérieur à 10€, vous aurez la possibilité de déposer un message ou une question qui sera visible en cours de stream. 

    Un don supérieur pourrait donner lieu à une invitation Hangout où nous pourrions discuter en privé du projet, du loup et du Sauvage, à votre convenance.

    Ces contreparties sont peu novatrices je le crains, mais le concept du tip est nouveau pour moi et j'adapterai selon les demandes et les suggestions !