Tipeee
NOOB : Univers transmédia étendu

NOOB : Univers transmédia étendu

Page vérifiée Created at 4 Mar. 2017 - Contact

NOOB : Univers transmédia étendu

  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?

  • Bonjour à toutes et à tous. Je suis Fabien Fournier, je raconte des histoires transmédia depuis 2000. Transmédia, ça veut dire que mes histoires sont développées sur plusieurs supports, à la fois indépendants et complémentaires entre eux. Au fil de mon parcours, j’ai développé les univers de Noob, Néogicia et WarpZone. Maintenant que j'ai rempli mes engagements en terminant les 8 saisons de Noob en vidéo (plus de 100 épisodes au format web-série + 3 films), j’arrive à un tournant dans mon aventure en tant qu'auteur. Même si je compte poursuivre mes vidéos, bandes dessinées et romans, je souhaite expérimenter quelque chose de nouveau, comme je l'ai toujours fait depuis 2000, notamment avec le transmédia, d’où ma présence sur Tipeee.


  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?

  • Ce que je compte développer ici ne pourrait pas (à ce jour), l'être via les circuits traditionnels de l'édition, car comme vous le savez peut-être, le monde du livre est actuellement victime de sa surproduction. Il y a de plus en plus de titres et de moins en moins de magasins pour les mettre en rayon. Cela a deux effets problématiques : 

    - Le premier, est l’immense difficulté pour un auteur d’exister. Il est d'abord noyé dans la masse durant une courte période d’exposition en librairie, avant le retour de ses stocks au profit des sorties du mois suivant, puis il doit dépenser une énergie folle pour que son travail ne sombre pas dans l'oubli et puisse avoir un tome suivant, puis un autre, etc...

    - Le second est la rigidité de ce secteur complètement saturé, très peu enclin à prendre des risques en expérimentant de nouvelles choses, à commencer par le format. L'ouvrage doit entrer dans une case, faute de quoi il sera classé dans le mauvais rayon (ou pas commandé du tout car jugé "inclassable") et disparaîtra aussitôt faute de lecteurs.

    Ce que je vous propose souffre de tous ces handicaps. Prépublications + Format light novel + Manga + Encyclopédie.


  • La prépublication ne fait pas partie de notre culture (contrairement au Japon, avec des magazines célèbres comme Shonen Jump). Chez nous, la presse papier s'écroule et les magazines de prépublications sont rares. Pourtant, grâce à la dématérialisation, je crois que la communauté de Noob serait contente de recevoir régulièrement des chapitres inédits à lire sur leur tablette ou leur ordinateur, longtemps avant une sortie papier, de la même manière qu'ils regardent nos vidéos chaque mois sur Internet. Ces rendez-vous interactifs sont, à mes yeux, très vertueux pour l'auteur et sa licence. Cela crée une dynamique des deux côtés et c'est ce qui manque au milieu de l'édition en France, aux sorties trop espacées dans le temps.


    Le light novel est un format spécifique qui n'existe pas chez nous. (Je vous renvoie à la vidéo ci-dessous qui vous explique de quoi il s'agit). Le light novel est un phénomène aussi important que le manga au Japon, à l'origine d'un grand nombre d'animes (Sword art online par exemple). En France, les light novels édités le sont au format roman à 20 euros, ce qui n'a rien à voir avec le support d'origine qui peut se glisser dans la poche, coûtant un tiers de ce prix et avec des sorties régulières. 

    Le manga français ne peut pas financer plusieurs assistants au service du dessinateur, comme c'est le cas au Japon. C'est un modèle fragile, mais depuis quelques mois, on observe une volonté des éditeurs de développer ce support dans notre pays. Etant un grand fan de ce média, j'aimerais vous proposer le manga Noob Reroll en prépublication.

    L'encyclopédie pour finir, nécessite des centaines d'illustrations, des milliers d'heures de conception et son support final est un beau livre avec une couverture soignée, du papier de qualité, bref... un projet trop ambitieux et donc trop onéreux pour la plupart des éditeurs.

    Vous l'avez compris, mon projet n'avait aucune chance d'exister autrement qu'avec un modèle économique dans lequel ce sont les lecteurs qui décident. C'est la raison pour laquelle je me présente en tant que Fabien Fournier, auteur transmédia indépendant aimant expérimenter de nouvelles choses, proposant sur ce Tipeee un projet facultatif aux personnes que cela intéresse. Grâce à l'argent récolté, je pourrai dégager du temps pour ces projets, payer des artistes pour des illustrations et vous proposer du contenu supplémentaire régulier. Comme toujours, ma volonté est de ne rien imposer et de choisir la voie la plus vertueuse pour l'œuvre et ses différents intervenants.    

     


  • F.A.Q

  • Quel format de fichiers pour la prépublication numérique ? 

    Je compte proposer aux tipeurs deux types de fichiers. Un PDF avec les images pour les ordinateurs, les tablettes, les smartphones, etc… et un EPUB pour les liseuses. 

     

    Faudra-t-il acheter le ebook, une fois que chaque light novel sera terminé ? 

    Non, les tipeurs abonnés auront accès aux versions « work in progress » publiées au fur et à mesure chaque mois et aux versions « définitives » des light novels au format PDF et EPUB (dès l'instant où ils ont aidé à leur création). 

     

    Des DRM (ou MTP), c’est-à-dire des mesures techniques de protection, bloqueront-elles les fichiers ? Faut-il être équipé d'un appareil en particulier ?

    Non, tout comme les ebooks des romans Néogicia sur notre boutique officielle, rien ne sera installé pouvant nuire à la compatibilité des fichiers PDF et EPUB sur tous les supports. Vous pourrez les lire sur tablette, smartphone, liseuse, ordinateur portable ou de salon, etc... Le principe de cette prépublication mensuelle, c'est d'emporter le monde d'Olydri partout avec vous, avec du contenu inédit chaque mois.

     

    Les light novels et l’encyclopédie seront uniquement en version numérique ? 

    Non, une fois terminés, ces projets ont vocation à exister au format papier également. Il n’est pas garanti qu’on parvienne à les distribuer en magasin (par rapport aux difficultés évoquées dans la présentation de ce projet, autour du manque de flexibilité de la grande distribution s’agissant des formats exotiques), mais on va essayer. Quoi qu’il arrive, ils seront accessibles sur notre boutique officielle pgm-stuff et sur notre stand en festivals.

     

    Quand sortira le contenu en prépublication ? Comment y accéder ?

    Les prépublications, les croquis et illustrations seront publiés chaque mois, mais il n'y a pas de jour en particulier. Dès que du contenu créatif arrivera à un stade "présentable", il sera posté dans cet espace via les news, tout simplement. Les light novels, le manga, l'encyclopédie et les illustrations sont accessibles dès 1 euros, sans la moindre restriction. C'est tellement varié, qu'il y aura plusieurs publications chaque mois.

     

    Quand vais-je pouvoir choisir mon livre, bd, dvd, bluray, etc... dédicacé par l'auteur ? Et la vidéo ? Et les illustrations en HD ? Et le tirage au sort du mois ?

    La liste définitive des tipeurs du mois est consolidée le 14 du mois suivant. C'est à ce moment-là que j'enverrai des messages privés à chacun d'entre vous via le panel d'administration. Ainsi, vous recevrez les liens de téléchargement des illustrations en haute définition, la source vidéo, la présentation du tirage au sort du mois, et, pour celles et ceux qui ont opté pour le palier "World boss", il vous sera demandé votre nom, prénom, adresse postale et l'article que vous voulez recevoir dédicacé chez vous. A noter que vous aurez le choix entre tout ce que j'ai créé à ce jour, mais ce n'est pas tout ! Vous aurez aussi accès au répertoire d'Anne-Laure, alias Gaea (à ce jour, cela implique les tomes 1 et 2 du Blog de Gaea que vous pourrez recevoir signés de sa main, vu que c'est elle l'auteur). 

     

    Quelle utilisation du budget récolté chaque mois sur Tipeee ? 

    - 8% vont à Tipeee
    - 5,5% à 20% de TVA selon les paliers
    - 14 % vont aux impôts selon le montant final perçu en fin d’année
    - 8% vont aux frais de port et au cadeau du mois
    - 20% vont aux illustrateurs (noir et blanc, couleurs, pages manga)
    - 20% vont à l’auteur 
    - 5% vont au correcteur / maquettiste
    - 5% sont provisionnés pour parer aux imprévus

     

    Le light novel existe déjà en France, certains de nos éditeurs commencent à en importer depuis le Japon. En quoi votre démarche changerait quelque chose ? 

    Loin de moi la prétention d’affirmer la primeur de l’importation du principe de light novel, et encore moins celui de la prépublication numérique en France. D’ailleurs, je compare devant la caméra les versions françaises / japonaises de Sword Art Online et j’affiche les versions FR de Log Horizon, Dan Machi, Lost Girls. L’originalité de ma démarche vient d’une volonté de respecter les codes du format d’origine de ce média (taille très spécifique, plus petite que celui d’un manga ou d’un livre de poche, sans équivalent dans nos rayons, idéal pour les transports, prix abordable, proche de celui d’un manga, sorties régulières, etc…). Donc ne nous y trompons pas. Mon Tipeee a trois objectifs. Le premier est d’étendre l’aspect transmédia de l’univers étendu de Noob à un nouveau support, conformément à ma volonté de varier ma manière de raconter des histoires. Le deuxième consiste à dynamiser la branche écrite / graphique de Noob avec du contenu inédit tous les mois. Le troisième consiste à essayer de faire accepter le format light novel tel qu’il existe au Japon, au lieu de transformer ces œuvres en gros romans omnibus, assez chers, difficiles à transporter et compliqués à classer pour les libraires. Ces derniers éparpillent les light novels un peu partout dans les rayons et si on ne sait pas que ça existe, on galère à mettre la main dessus. Si on parvenait à créer une masse critique suffisante de titres au format original, des rayons uniformes et clairement identifiables, comme ceux consacrés aux mangas, pourraient être créés dans les magasins. Cela permettrait aux light novels d’apparaître aux yeux du grand public, mais pour arriver à un tel résultat, il faut y consacrer du temps et les maisons d’éditions ne suivent pas. D’où la soumission de ce projet à la communauté.