Tipeee
Jésus Sixte

Jésus Sixte

Page vérifiée Created at 18 Jan. 2016 - Contact

Jésus Sixte

Latest news

  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?


  • "Jésus Sixte" est un web comics diffusé deux fois par semaine sur le portail Lapin (www.lapin.org) à l’adresse http://jesus.lapin.org .

    "Jésus Sixte" raconte l’apparition d’un Jésus haut en couleurs dans la vie de Sixte, un enfant de 6 ans, issu d’une famille catholique aux mœurs particulières …

    Ce projet de bande dessinée est le fruit d'une collaboration entre Tra'b & Fabz. 

    Tra'b (Scénariste) :

    Bastien Trabuc (aka) Tra'b, est né en 1988. Il a commencé par écrire des nouvelles, puis est rapidement passé aux strips d'humour noir. Il multiplie les projets BD, comme les petits pains, depuis 2000, avec la création de plusieurs blogs (Blackstrip, Poison Boy, Batstrip et Pokéstrip. En Mars 2015, Tra'b voit sa première BD publiée en tant que scénariste : Family Freak aux éditions Diabolo.

    Fabz (Dessinateur) :

    Fabrice Gaudillat (aka) Fabz est né en 1984. En 2011, Fabz retrouve ses crayons de couleurs qu'il pensait avoir perdu dans la salle de classe de Madame Mouillot, en maternelle. Depuis les expériences se multiplient avec la création d'un blog sur lequel il partage ses premières histoires absurdes du professeur Snot et d'autres illustrations.

    Ce projet verra officiellement le jour au format papier aux Editions Lapin courant 2017.


  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?

  • Cette page s’adresse tout d’abord à ceux qui souhaiteraient manifester leur soutien à notre projet avec quelque chose d’un peu plus concret que du LIKE, parce que les LIKE, c’est bien beau, mais ça n’a jamais nourrit personne, n’en déplaise au tiers monde.

    Alors voilà, on a décidé de lancer ce portail Tipeee dans l’espoir, simple, sincère et légitime, de pouvoir vivre, un jour, de notre art.  

    A l’heure ou le statut d’auteur/illustrateur devient de plus en plus précaire, nous nous tournons vers le financement participatif et fondons de grands espoirs sur le soutien des Internautes et de la « fan-base » grandissante de Jésus Sixte (parce que plus de 6000 fans Facebook et 1200 followers sur Twitter en 4 mois, ça nous fait chaud dedans nos cœurs).

     Les fonds perçus via Tipeee serviront bien évidemment à subvenir à nos besoins les plus légitimes :

    -          L’alcool. Car il en faut, des litres de « Villageoise » et de « Maximator » pour inspirer les auteurs que nous sommes. En gros, + d’alcool dans nos ventres = + de sourires sur vos visages.

    -          La drogue. Pour la même raison que le premier point.

    -          Les putes. Notre statut précaire d’auteurs ne nous permet pas d’entretenir une condition physique et mentale suffisante pour envisager toute relation sexuelle non rémunérée (et consentie). C’est bien connu, un auteur épanoui sexuellement est un auteur de qualité. La preuve : Eric Zémmour ou Valérie Trierweiler.

    -          Par anticipation, nous vous remercions également de votre soutien pour régler nos frais d’avocats le jour ou quelques personnes trop sensibles décideraient de nous trainer en cours pour outrage, et tutti frutti.

     

    Bon… plus sérieusement, vos participations serviront à financer les points suivants :

    -          L’achat de matériel informatique. Jésus Sixte est entièrement créé au format numérique. Le matériel informatique actuellement utilisé étant vieillissant, l’achat de nouveau matériel sera prochainement nécessaire.

    -          Nous avons pour ambition de voir un jour ce bon vieux Jésus et ce très cher Sixte s’animer sous vos yeux. En effet, une version animée du projet est en cours de  « brain-stormingation ». Ce travail conséquent nécessitera, en plus de beaucoup de temps, l’investissement dans un logiciel d’animation (type Toon Boom Harmony ou TV Paint). Par la suite, nous aimerions pouvoir offrir une compensation financière aux acteurs offrant leurs voix au projet.

    -          La conception d’un jeu de plateau Jésus Sixte. Ça aussi, ça nous trotte dans la tête depuis quelques temps, et bien sûr, ce genre projet ferait intervenir plusieurs partenariats que nous aimerions rémunérer.

    -          Nous permettre de produire des « goodies » (Tshirt, stickers, impressions, capotes, etc …) en plus grande quantité de façon à pouvoir vous gâter et vous surprendre par la suite…

    -          Tout simplement nous permettre de mettre un peu de beurre dans les épinards (ou de « cacahuètes avec la Corona » comme dirait Jésus).  

     

    Et enfin, avant d’en venir aux compensations et pour motiver les quelques indécis, penchez-vous quelques instants sur ce rapide calcul :

     

    1.       En théorie, si vous lisez ceci, c’est que vous appréciez un minimum notre BD, Jésus Sixte.

    2.       En partant de ce constat :

           a.       Lire un strip de Jésus Sixte vous procure entre 30 et 60 secondes de divertissement.

           b.      Jésus Sixte est diffusé gratuitement sur le net à raison de deux strips par semaine.

           c.       Ainsi, en une semaine, Jésus Sixte vous procure entre 1 et 2 minutes de divertissement.

           d.      En un mois, vous recevez donc entre 4 et 8 minutes de « bon gros fun » gratuitement.

           e.      Par conséquent, au cours d’une année, nous vous offrons en moyenne 1h12 de     divertissement.

    3.       En admettant que vous souscriviez à la plus petite compensation (1€ par mois), vous bénéficiez d’environ 1h15 de divertissement pour seulement 12 euros, soit, ce qu’Anne Roumanoff pourrait difficilement vous offrir en 3 heures de show pour 50 €.

     

  • Quelles sont les contreparties pour les tipeurs ?


  • 1€ : Vous soutenez le projet et nous vous en sommes extrêmement reconnaissants. Bon ça ne vous garantit pas pour autant une place au paradis pour la simple et bonne raison que le paradis n'existe pas. C'est Jésus qui nous l'a dit. En revanche, vous participez au tirage au sort mensuel pour remporter quelques goodies Jésus Sixte (t-shirt, stickers, capotes, etc...).

    Quel que soit la hauteur votre participation, nous vous remercions très sincèrement pour l’attention que vous portez à notre projet et espérons vous croiser très vite au détour d’un festival de BD (ou d’une «orgie romaine » dirait Jésus... bon, ok… ça c’est nous qui le disons.)