Icare

Icare

Page vérifiée Created at 11 Apr. 2015 - Contact

Les séries B monstrueuses à voir et à revoir !

- 0
  • Ho ho ho, c'est bientôt Noël,

    Voilà l'occasion de vous parler de mes références en terme de série B exploitant un monstre. Parce qu'il n'y a rien de mieux que de voir un chouette film de streum pendant les vacances de Noël (ah un cri dans l'océan sur ce bon vieux lecteur dvd de ma PS2).


    Bien sûr, il serait sans doute idéal - avant de commencer - que je vous donne ma définition de la série B. Historiquement, les séries B correspondent à des films à petit budget projetés dans les salles de cinéma américaines dans le cadre d'un double programme (2 films pour le prix d’un). Depuis, le terme a beaucoup évolué pour devenir très passe-partout. Pour autant, j’aimerais apporter ma définition qui se rapproche finalement de la première. En effet, à mon sens, la série B continue de proposer ce double programme mais cette fois en un seul film. Ce dernier est alors constitué par un genre très précis (action, horreur, science-fiction) auquel s'ajoute l'intervention de la comédie. Oui, pour moi, une série B se définit avant tout par l’humour qui constitue son caneva et participe de son esprit si séduisant. Piège de Cristal n’est pas qu’un film d’action. C’est aussi une comédie grâce aux personnages truculents et aux répliques explosives de John McClaine. C’est cet aspect humoristique qui fait toute la jouissance de la série B. De sorte qu’au sein de cette famille, on trouve naturellement des films de monstres, c’est à dire qui réussissent à la fois dans leur domaine mais qui y allient le comique de manière exceptionnel.Si vous voulez rire et frissonnez en même temps (parfois plus l’un que l’autre), voici ma liste de quelques immanquables avec leur bande-annonce. En espérant qu’elle vous pousse à me conseiller des films. Rien de tel que de découvrir une bonne série B monstrueuse.


    - Un cri dans l’océan

    Pour moi, la série B parfaite. De manière générale, j’aime beaucoup ce que fait Stephen Sommers. Or avec ce film, il a tout compris : une créature originale, un casting aux petits oignons (Famke Jenssen), une histoire cool, des rebondissements, du gore et des répliques qui piquent salement ! Je le regarde tous les ans et, tous les ans, c'est le même plaisir.

  • - Peur Bleue

    THE film de requin !! Là encore, gros casting (Thomas Jane, Samuel L Jackson). Surtout, un long métrage qui vaut son pesant de cacahuètes pour ses scènes d’attaques, ses grands moments de rigolade, ses surprises et son rythme parfait. Je l'ai vu 2 fois au cinéma. La 3ème fois, l'ouvreuse m'a refusé l'entrée car j'étais le seul à être venu pour la séance. Les gens sont fous, que voulez-vous !

  • - Horribilis

    Quand une créature extraterrestre vient s’emparer du monde en commençant par une petite ville, ça commence bien. Surtout quand cette dernière se compose de péquenauds, de couples mal assortis et de son maire hyper vulgaire. Avec Nathan Fillon.

  • - Lake Placid

    Sans aucun doute le plus drôle grâce à ses répliques monumentales. Honnêtement, si vous ne l'avez pas vu avant vos 50 ans, vous avez raté votre vie. :D A voir en famille puisqu'il est court et pas gore (il met une belle tension sans pour autant abuser d'artifices faciles).

  • - Starship Troopers

    A mon humble avis, l'un des plus grands films jamais réalisés : c'est mordant, délicieux, parfaitement mené avec un casting tellement pas évident sur le papier mais qui fonctionne pourtant merveilleusement. L'une des claques de ma vie au cinéma et le premier dvd que j'ai jamais regardé. C'est le modèle de la série B avec du streum puisqu'elle contient en plus un discours politique aussi ironique qu'acide. En fait, si la plupart des séries B ne volent pas très haut, le sous-texte de celle-ci résonne chaque fois. Voulez-vous en savoir plus ?

  • - Anaconda

    John Voight, Jennifer Lopez, Ice Cube, Owen Wilson, que dire d'autre ? Drôle, bien mené, avec ses effets spéciaux toujours corrects (si si, arrêtez de faire la fine bouche, c'était bluffant à l'époque et ça a bien vieilli). Je l’ai vu 3 fois grâce à la fête du ciné (à l’époque où on payait 10 francs) et j'ai adoré chaque séance. La réplique du film ? « Petit colibri ». Et si j'avais pu, j'y serai allé une quatrième fois.

  • - Tremors

    Le plus farfelu mais aussi l’un des plus géniaux et barrés. Pour moi, le cinéma, c'est ça. Une espèce d'énorme délire bien loufoque où on sent que tout le monde a pris du plaisir : des scénaristes aux producteurs en passant par le réalisateur, les acteurs et les spectateurs. Ahah, du tout bon (le reste de la saga est bien cool).

  • - Dog Soldiers

    Des loups garous, du bidasse, beaucoup d’humour, un côté burlesque et une atmosphère très particulière, assez cottage. A voir absolument. En fait, le cinéma anglais produit pas mal de séries B horrifico-fantastiques très sympas. Limite, ça mériterait un article à part.

  • - Frankenfish

    C'est fauché mais pas trop, pas super bien fait mais très cool à la fois. C'est drôle, bien senti, on rigole, les répliques fusent, ça charcle. Ouaip, super moment.

  • - Pacific Rim

    Non, je déconne. Histoire bidon, personnages insupportables, clichés neuneus, humour zéro, casting foireux. C’est pour moi l’exemple de la série B forcée qui réussit nul part.

  • - Kong : Skull Island

    Sans conteste, l'une des pires séries B de ces 10 dernières années (ça se bat à la lutte avec Pacific Rim). On dirait un film des producteurs de Resident Evil : Chapitre Final, écrit par les scénaristes d'Independance Day 2, réalisé par le yes man de Jurassic Park World, librement inspiré de La Grande Muraille de Yimou Zhang et drôle comme une comédie avec Jennifer Aniston. Cerise sur le gâteau, les incrustations et la balance des couleurs parviennent à convoquer le fantôme de Capitaine Skye et le Monde de demain. Je ne pensais pas qu'il était possible de saboter un univers à ce point. C'est quasiment hors de proportion. En résumé, c'est une sorte de parodie de film de guerre et d'aventure au pays de King Kong avec la collection de tous les effets spéciaux les plus désincarnés réalisables avec un budget de 200 millions et la petite touche intellectuelle (oh les références bien appuyées à Joseph Conrad) qui sied comme une rose dans une fosse sceptique. En fait, le seul qui s'en tire, c'est Tom Hiddleston.

  • - Mentions honorables

    Pour être honnête, il faut que je revois certains films afin de les glisser dans les immanquables que j'ai présentés plus haut. De mémoire, The Host était exceptionnel (vu au ciné, c'était mortel). De même, je pense faire une section spéciale vampires -bah, ça peut se considérer comme des monstres, non ? - en plaçant 3 bijoux (dont le génialissime Génération perdue). Mais pour ce qui est des mentions honorables et sous réserve que je change d'avis en les revoyant parce que pour certains, ça fait un bail, je dirai : Piranhas 3D, Arack attack et le Loup Garou de Londres. De chouettes films sans atteindre non plus des sommets. Surtout pour les deux premiers.