Tipeee
Épris de justice

Épris de justice

Created at 8 Nov. 2016 - Contact

Épris de justice
  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?


  • Voici un site de chroniques judiciaires. Nous allons, au hasard des cours et des tribunaux, et nous rendons compte des procès que nous observons. C'est parfois très ordinaire, parfois loufoque, parfois baroque, curieux, ébouriffant, révoltant. Cela peut être drôle et dramatique. Il y a des moments de tension et des dialogues surréalistes. Des témoignages édifiants, des attitudes insupportables et des émotions grandioses. Il y a la recherche de la vérité et la culture du doute.

    C'est la chronique des crimes et des délits, des petites bassesses et des grands drames.

    Notre but est de restituer des faits et une ambiance, de transposer l'émotion du prétoire, de montrer la justice telle qu'elle est rendue ; dans toute sa crudité. Dans toute sa diversité aussi : il y a les flagrants délits dont nous tenons la chronique rigoureuse, car c'est une justice du quotidien, lapidaire, qui affiche souvent la misère sociale de nos rues - vols et trafics minables, alcool et bagarres. Il y a les affaires de diffamation et d'injures, où la liberté d'expression est l'enjeu de tous les débats. Il y a la cour d'assises, grand banditisme et attentats, braquages, viols et meurtres, des moments lourds et intenses, terribles et révoltants.

    Notre raison d'être est de raconter tout cela. Nous sommes trois journalistes qui avons la trentaine, Cosme Buxin, Julien Mucchielli et Félix Roudaut, à noircir les colonnes du site depuis tout juste deux ans. Depuis quelque temps, une cohorte de passionnés de la justice, journalistes et aspirants, sont venus rejoindre nos rangs. Chaque semaine, il rendent compte de la justice dans les tribunaux de Rennes, Périgueux, Lille, Mâcon, Chambéry, Grenoble, Metz ou Bordeaux. 

    Epris de justice, c'est aussi du dessin d'audience : Clarisse le Chaffotec, étudiante en art, est l'auteur de la plupart des croquis qui illustrent les articles. Mais vous trouverez également des dessins de Pierre Budet, Christelle Goth ou Émilie Oprescu.

    Nous essayons de faire comprendre la justice, son fonctionnement et ses subtilités, sa fonction. Il y a ses travers et sa grandeur, ses limites et son utilité. Nous sommes en quelque sorte complémentaires des médias traditionnels, puisque nous allons bien souvent où aucun autre journaliste se trouve. Nous avons une liberté d'écriture, de ton et de format qui nous permettent de nous exprimer pleinement, et de restituer le procès de la manière la plus complète et la plus juste.

    Nos lecteurs sont quinze à vingt-cinq mille chaque mois. Nous avons plus de 5 400 followers sur Twitter et plus de 8 000 personnes nous suivent sur Facebook. 

  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?


  • En deux ans et demi, nous avons écrit 220 articles - et le rythme s'accélère. Nous sommes aujourd'hui en mesure de publier deux articles par semaine, et espérons monter à quatre. Produire ce contenu prend du temps, beaucoup de temps, et souvent hélas notre raison prend le pas sur notre passion, et nous sommes contraints de renoncer à des procès - pour accomplir un travail plus ingrat mais rémunérateur. 

    Recevoir des dons réguliers nous permettra

    De continuer à prendre le temps de suivre des procès et à alimenter la chronique, en se rémunérant modestement et en payant nos frais. 

    D'élargir notre horizon : de nombreux procès se tiennent dans des tribunaux loin de nos bases, certains parfois passionnants nous échappent. Vos dons permettraient de payer le transport et le logement (très modeste) pour que l'un d'entre nous puisse assister et chroniquer ces procès.

    D'améliorer la qualité de notre site : Développer un site demande des compétences et parfois des sous : avec une certaine somme, nous pourrions développer régulièrement notre site pour qu'il soit plus beau et performant, au niveau des meilleurs sites d'actualité.

    Plus nous aurons de dons, plus nous prendrons le temps d'assister à des procès pour les raconter sur Épris de justice.

  • Quelles sont les contreparties pour les tipeurs ?

  • Nous n'avons pas la possibilité de vous offrir une contrepartie matérielle, mais nous pouvons partager notre expérience, et les généreux néophytes de la justice pourront découvrir le palais de justice de Paris avec le chroniqueur de leur choix.